Occupation du sol

Consommation d'espaces naturels, agricoles et forestiers

La consommation des espaces naturels, agricoles et forestier est un des éléments à surveiller, notamment dans le cadre de l'élaboration des documents d'urbanisme. Avec un point particulier sur la disparition des prairies qui sont les principaux espaces touchés, tant au profit des terres arables qu'au profit des espaces urbanisés.

évolution des espaces naturels, agricoles et forestiers au cours des 10 dernières années

Construction neuve

La construction neuve est caractérisée, en intensité par l'indice de construction (nombre de locaux construits par an pour mille habitants) et en qualité par la densité de construction (nombre de locaux par hectare)

Informations sur ce travail

Les indicateurs présentés ici ont été choisis dans le cadre des études réalisées par la DREAL Normandie avec l'appui du CEREMA Normandie Centre. Il a notamment été considéré que la production d'un seul indicateur de synthèse était insuffisante pour décrire la consommation d'espaces sur un territoire et que la sélection d'un faisceau d'indicateurs était préférable.

  • l'occupation du sol (onglet "Occ. Sol") fourni un aperçu rapide de la répartition entre espaces urbanisés, agricoles et naturels. C'est une sorte de portrait express qui fourni un contexte à l'évolution et à la consommation des espaces,
  • la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers (onglet "cons. NAF") donne une estimation de la disparition de ces espaces au cours des dix dernières années (période 2008-2017 ramenée à 10 ans) notamment au profit des espaces artificialisés. Un focus est fait sur la disparition des prairies.
    Echelles :
    • contexte (% territoire NAF) : urbain ----> rural
    • niveau de disparition (% NAF consommé) : importante ----> faible
  • la construction neuve (onglet "Constr.") donne des chiffres clés de l'utilisation des espaces au cours des dix dernières années à travers deux indicateurs : la densité de construction (en locaux par hectare utilisé) donne une indication sur la sobriété de cette utilisation et l'indice de construction (intensité en locaux pour 1 000 habitants et par an) montre la pression subie par le territoire
    Echelles :
    • densité (locaux / ha) : faible ----> forte
    • intensité (loc. / an / 1000 hab.) : faible ----> forte

Quelques éléments régionaux

Les graphes qui suivent présentent la distribution des valeurs pour les communes de Normandie et permettent de situer le territoire étudié par rapport à cette référence.